Créer du relief dans vos peinture grâce à la pâte polymère darwi

Vous voulez créer du relief dans vos peintures, mais la solution du papier mâché ne vous convenait pas ? Pas de problème, j’en ai une autre en réserve ! Aujourd’hui, je vous propose de créer du relief dans vos peintures grâce à la pâte polymère. Et vous allez voir, c’est hyper simple.

1 – Qu’est-ce que la pâte polymère, et laquelle choisir ?

Tout d’abord, il faut savoir que la pâte polymère est une pâte malléable comme de la pâte à modeler. Sauf qu’elle devient plus solides en séchant car elle est composée de polymère… Autrement dit, elle se plastifie. Il existe deux grands types de pâtes : celles qui ont besoin d’une cuisson, et celles qui n’en ont pas besoin. On trouve ces pâtes très facilement au rayon loisirs créatifs des magasins, et la plus connue est la Pâte Fimo, proposée par Staedtler.

Cependant, comme les supports de peintures se constituent souvent de tissus, de bois ou de papier, nous avons besoin d’une pâte qui n’a pas besoin d’aller au four pour durcir. En effet, une cuisson à 110 ou 130°C risque d’endommager notre support ! Personnellement, j’ai testé la WePam ou porcelaine froide faite maison, et la Darwi. Les deux présentent un prix raisonnable et permettent  d’être travaillée sans trop de problèmes. Souples et assez molles, elles se pétrissent très bien. On peut donc les utiliser avec des enfants pas trop jeunes.

Ce sont donc des solutions parfaites : créer du relief dans vos peintures grâce aux pâtes polymères sans cuisson !

La WePam ou porcelaine froide :

Créer du relief dans vos peinture grâce à la pâte polymère Wepam
Memories of Earth – bas relief à la WePam par Serely

Cette pâte souple et douce se fabrique à partir de colle vinylique blanche et de fécule de maïs (“Maïzena”).  Vous trouverez plein de recette sympa sur le net, mais le principe est simple. On mélange la colle et la fécule, on fait chauffer et ça donne une pâte. Enfin, en principe. C’est un art du feu délicat à maitriser, car pas assez cuite, la pâte est collante et visqueuse, et trop cuite, elle est granuleuse et forme de gros paquets. Je n’y suis pas parvenue encore à en faire parfaitement, mais j’ai bon espoir d’y arriver un jour ! Bon, après, vous pouvez vous procurer des petits pains déjà tout prêts et promis, je ne dirais rien à personne 😉 .

Elle a plusieurs avantages. Le premier, lorsqu’on la fait nous même, est son prix franchement abordable. La colle vinylique se trouve entre 6€ et 8€ le litre, et vous avez de quoi tartiner plusieurs toiles avec ça. Elle est totalement compatible avec la peinture acrylique, grâce à son liant à base de vinyle. Le seul truc est qu’il est un peu difficile de maitriser la fabrication de la pâte, et que le processus est un peu cracra.

La Darwi classique :

La pâte Darwi classique est une pâte polymère composée essentiellement de matériaux d’origine naturelle. Elle présente une texture souple et un peu molle, une odeur agréable et est très simple à utiliser. Elle se lisse à l’eau et fond comme de l’argile sous les doigts humides. Cette pâte se trouve en paquet de 1kg ou de 500gr. A moins de 6€/kilo, elle coute au moins trois ou quatre fois moins cher au poids que les pâtes polymères à cuisson. 

La Darwi vient avec le bonus du prêt à l’emploi. Mais aussi du nettoyage aisé des instruments. La malaxer est vraiment très agréable. En faible épaisseur, elle sèche vraiment vite. Néanmoins, ce n’est pas mon médium préféré car je devrais en passer BEAUCOUP pour obtenir les rendus que je veux, et peut avoir tendance à craqueler au séchage.

2 – Créer du relief dans vos peintures grâce à la pâte polymère Darwi

Nous y voilà ! Le cœur du sujet : je vais vous montrer comment j’ai créé du relief grâce à ma pâte polymère. Pour la démonstration, j’ai choisi la pâte Darwi, souple et prête à l’emploi.

Étape 1 : Je prépare mon matériel de modelage.

Je sors tout avant de commencer la séance. La pâte Darwi, comme l’argile, a tendance à coller un peu aux mains et ce n’est pas le moment de retourner toutes ses affaires.

Créer du relief dans vos peinture grâce à la pâte polymère
Mon plan était parfait. Je parle bien entendu de mon plan de travail et de ma petite collection d’outils. J’ai préparé la pâte, l’eau et la toile

Étape 2 : j’esquisse ma forme générale.

Je vais déposer des plaques de pâte sur ma toile. Pour qu’elle adhère bien à mon support, j’humidifie ce dernier avec un vieux pinceau. Ensuite, je travaille ma pâte en fine lamelle et je la soude à la précédente avec les doigts.

Étape 3 : je lisse la forme générale.

Comme je veux faire un visage qui “sort” de ma toile, j’ai besoin d’aplanir. Le but du jeu est d’avoir une plaque dessinant le visage parfaitement régulière. Je prends mon outil magique et hors de prix : le couteau à beurre ! Et je viens travailler ma plaque désormais devenue grande afin d’en lisser les aspérités. Je trempe mon couteau dans de l’eau de temps en temps pour que ça glisse bien.

Créer du relief dans vos peintures grâce à la pâte polymère
L’étape du couteau à beurre. Voilà. La pâte est bien étalée, lissée. Les bulles d’air sont chassées.

Étape 4 : j’apporte le volume.

Le modelage consiste  à apporter de la matière à la matière. Alors je forme les boudins des principaux éléments de mon visage et je les applique sur ma base. 

Créer du relief dans vos peintures grâce à la pâte polymère
“Tiens, voilà du boudin, voilà du boudin…”

Étape 5 : je finalise.

Je creuse à certains endroits, rajoute de la matière à d’autres. J’y vais avec les doigts, les outils, et je lisse à l’eau.

Étape finale : attendre que ça sèche avant la peinture.

Créer du relief dans vos peinture grâce à la pâte polymère
Et le voilà, mon fier Chaman!

Attendez bien quelques jours avant de peindre. Et oui : sinon, l’humidité restante emprisonnée sous la couche de peinture risque de la fissurer. Alors ronger votre frein vous permet d’avoir une œuvre à garder intacte plus longtemps. De plus, vous verrez qu’au séchage, l’eau qui s’évapore pourrait aussi modifier les volumes que vous avez formé. Il sera plus facile de modifier ou rectifier avec une petite quantité de pâte si votre modelage est bien sec.

Voilà, comme vous pouvez le voir mais créer du relief dans vos peintures grâce à la pâte polymère est un jeu d’enfant. Libre à vous de tester des choses inédites !

Sur ce, je vous souhaite bonne peinture à tous et à toutes ! 😉

Artiste peintre et Chaman d'un monde qui n'existe pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

neuf + six =